Stimuler le goût de bouger chez l’enfant

Saviez-vous que l’obésité chez les poupons et les enfants de moins de 5 ans a explosé et ce particulièrement dans les pays industrialisés? En effet, nous estimons qu’en 2010, plus de 42 millions d’enfants étaient en surpoids. Alarmant n’est-ce pas ? Il est légitime de se demander qu’est-ce qui est en cause et comment nous pouvons pallier à ce problème.

L’organisation mondiale de la santé (OMS) recommande que les enfants de 5 à 17 ans fassent au moins 60 minutes d’activité physique à intensité modérée à élevée par jour. Les bienfaits de l’activité physique sont aujourd’hui bien connus. Il suffit de nommer l’amélioration de la composition corporelle, la prévention de plusieurs maladies dont les cardiopathies et le diabète, la réduction du niveau de stress, une meilleure capacité d’attention, le développement global et harmonieux du corps, etc.

 

Voici quelques principes de base en terme de planification d’activités physiques;

  • Puisque chaque enfant est unique et apprend différemment, il est utile de prendre le temps de l’observer. Ces observations vous permettront de planifier des activités adéquates et significatives pour lui.
  • Il est conseillé d’amener l’enfant dans sa zone de délicieuse incertitude. Ce concept indique que l’activité proposée à l’enfant représente un bon défi pour lui sans être ni trop facile, ni trop difficile. L’enfant qui se retrouve dans sa zone de délicieuse incertitude n’est ni sûr de réussir l’activité ni sûr de l’échouer. L’objectif est de faire vivre des réussites à l’enfant tout en lui faisant essayer de nouvelles tâches.
  • Il est important d’éviter les jeux d’élimination pour la simple et bonne raison que les enfants éliminés se retrouveront passifs jusqu’à la fin de l’activité (exemple : ballon chasseur). La plupart du temps, nous remarquons que ce sont les enfants les « moins habiles » qui sont éliminés les premiers alors qu’il s’agit des enfants à qui nous devrions offrir le plus d’occasions de pratiquer. Dans le même sens, il faudrait favoriser les jeux où les enfants peuvent participer pendant toute la durée de celui-ci (exemple : tague-pont) ou les jeux où les enfants sont engagés dans une autre tâche au moment de leur élimination (exemple : quelle heure est-il monsieur le loup?).
  • Même si un enfant a des contraintes physiques qui l’empêchent de faire l’activité que vous aviez planifiée, vous pouvez l’engager d’une autre façon. Nous faisons ainsi référence au concept d’engagement cognitif. Par exemple, nous pourrions demander à cet enfant de nous aider à placer le matériel, d’animer le jeu, d’être le gardien du temps, etc.
  • L’activité physique devrait être plaisante, toujours être présentée sous forme de jeu et ne jamais être associée à une conséquence.

Voici quelques façons simples et non-structurées de faire bouger les enfants;

0 à 6 mois

  • Placer différents objets colorés, de différentes textures et qui font du bruit à la portée du nourrisson.
  • Placer le nourrisson sur le ventre plusieurs fois par jour pendant de courtes périodes.
  • Aider le bébé à changer de position.
  • Chatouiller, masser et faire bouger les membres du bébé.
  • Offrir au bébé une période de jeux extérieurs.

6 à 18 mois

  • Placer, à différents endroits, des jouets que le poupon pourra frapper, tirer, empiler, lancer et faire rouler.
  • Sécuriser l’environnement afin que le poupon puisse ramper, se tourner, se déplacer à quatre pattes et marcher sans danger.
  • Offrir au poupon une période de jeux extérieurs.
  • Créer différents parcours moteurs adaptés aux besoins du poupon.

 

18 à 36 mois

  • Distribuer du matériel stimulant et varié à l’enfant.
  • Mettre de la musique et donner à l’enfant du matériel tel que des rubans et des instruments de musique afin de favoriser l’expression artistique de celui-ci.
  • Imiter le son et le déplacement de différents animaux.
  • Mettre à la disposition des enfants des tricycles, si l’environnement s’y prête et est sécuritaire.
  • Offrir à l’enfant une période de jeux extérieurs.
  • Créer différents parcours moteurs adaptés aux besoins de l’enfant.

3 à 6 ans

  • Donner différentes responsabilités à l’enfant telles que distribuer les napperons, se brosser les dents seul, placer son matelas, etc.
  • Offrir à l’enfant des objets variés et polyvalents permettant à l’enfant de laisser aller son imagination (exemples: poupées, ballons, crayons, etc.)
  • Offrir à l’enfant une période de jeux extérieurs.
  • Créer différents parcours moteurs adaptés aux besoins de l’enfant.

Voici quelques exemples de jeux structurés à expérimenter avec les tout petits :

– Quelle heure est-il monsieur le loup?

Ce jeu est très populaire auprès des jeunes de 24 mois à 4 ans. Il ne demande pas de matériel et les règlements sont peu nombreux.

L’éducatrice se place au centre de l’espace (terrain ou local), les enfants se placent à l’extrémité. Tout le monde en même temps crie : « Quelle heure est-il monsieur le loup? » et le loup (la personne au centre) dit : « Il est l’heure de… » (pour cette partie, laissez aller votre imagination, il peut être l’heure de lire un livre, de se brosser les dents, de se laver, de s’habiller, etc.) Lorsque le loup dit : « Il est l’heure de manger! », tous les enfants doivent essayer de traverser sans se faire attraper par le loup. Lorsqu’un enfant se fait attraper, il devient un loup. On peut ainsi le laisser répondre à la question « Quelle heure est-il monsieur le loup? ». Lorsque les enfants sont plus âgés, l’éducatrice peut laisser les enfants jouer « seuls » et s’adonner à des observations.

 

  • Yoga

 

Cette activité peut être effectuée autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Elle convient autant aux petits qu’aux grands en fonction des positions présentées. Elle est aussi très populaire et peut être utilisée dans des moments plus agités ou avant une activité qui demande une concentration accrue.

  • Massage avec balles

 

Cette activité est intéressante, car elle est adaptée à tous les groupes d’âge. Elle permet de se détendre tout en étant stimulante pour l’enfant. Les enfants peuvent se masser entre eux avec les balles, vous pouvez masser les enfants avec les balles et les enfants peuvent se masser eux-mêmes avec les balles. Il est intéressant de se procurer des balles et ballons de différents grosseurs et textures pour rendre l’expérience encore plus agréable. Nous pouvons masser les pieds, le dos, le ventre, les jambes et les bras. Il est important de respecter l’enfant s’il ne souhaite pas participer à l’activité. Voici quelques exemples de mouvements que nous pouvons faire avec les balles.

– Des mouvements circulaires

– Des mouvements de haut en bas

– Des mouvements aléatoires

Mettre en place des activités physiques dans notre milieu de garde, ce n’est pas seulement meubler du temps. Encourager les enfants à pratiquer fréquemment des activités physiques de différents types, c’est leur fournir des ressources et des outils afin qu’ils développent de saines habitudes de vie. De ce fait, vous les aiderez à avoir une meilleure santé physique et mentale ainsi qu’une meilleure estime de soi.

 

Effets psychologiques de la pratique d’activités physiques : http://www.kino-quebec.qc.ca/effets.asp

Surpoids et obésité de l’enfant : http://www.who.int/dietphysicalactivity/childhood/fr/

Articles récents

Laisser un commentaire

Taper et appuyer sur "ENTER" pour rechercher